Rituel

Mémoire filante

Rituel

22 December 2019 Non classé 1
Rituel

Je ressens le besoin de faire un rituel.

Un rituel qui prenne le temps de s’adresser à la petite fille en moi. A celle qui a “vécu ça”.

J’ai besoin de lui dire combien elle a été courageuse. Qu’elle a surmonté l’horreur. Que c’est elle qui a gagné. Qu’elle a été la plus forte. Qu’une belle vie l’attend. Que, désormais, c’est fini.

J’ai besoin de lui dire que je l’aime, que je suis fière d’elle, de tout ce qu’elle a mis en oeuvre pour y arriver. Qu’elle a plein de ressources et qu’elle peut croire en elle parce qu’elle pourra faire de belles et grandes choses.

J’ai besoin de lui dire qu’elle est en sécurité, à présent. Que les vilains qui lui ont fait du mal sont loin. Qu’ils ne pourront plus jamais l’atteindre. Qu’elle va prendre des cours d’auto-défense lui permettant de leur casser des genoux, si besoin.

Ce rituel, j’aurais aimé le faire avec une belle personne de mon village. Mais, elle sera loin et en famille.

Qu’importe. Je sens que je dois le faire avant la fin de l’année.

Je le ferai seule. Ou avec des amies disponibles, pour autant qu’elles lisent ce billet et viennent.

Ce sera après Noël. Le 27 décembre.

Je m’écrirai une lettre que je brûlerai dans une bougie douce et parfumée.

J’imprimerai aussi vos mots, vos commentaires, si vous avez envie de vous adresser à la petite fille en moi. Je vous lirai avec mon coeur d’enfant. Ensuite, je brûlerai aussi ces petits mots.

Autour de moi, il y aura du feu, de l’encens, de belles ondes, de la douceur, de l’amour. Peut-être de la musique. (D’ailleurs, si vous avez des idées de chouettes musiques qui irait bien dans ce rituel, ce serait merveilleux).

Je sais que mes émotions prendront le dessus. Je serai submergée. Mais, cette fois, je ne veux pas y mettre fin. Je veux les vivre pleinement, le temps qu’il faudra.

Je me sens prête et forte pour affronter cela.

Même si je suis terrifiée.

2019 a été une année terrible. Il est temps qu’elle prenne fin et que la douleur s’exprime enfin pleinement.

One Response

  1. Sophie says:

    Chère Miriam,

    Je tenais à te dire que tu es une petite fille super courageuse, c’est tellement injuste ce qui t’arrive.
    Ils n’ont pas le droit de te faire du mal ainsi.
    Mais tu survivras à tout ça et tu deviendras une femme formidable capable d’une grande empathie et de défendre les autres femmes avec force et courage.
    Tes enfants auront de la chance de t’avoir pour maman.
    je t’embrasse très fort.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *