Bilan 2021

Bilan 2021

L’année 2021 a été une année particulière qui marquera certainement un tournant dans ma vie.

Elle a été jalonnée de hauts et de bas. De très hauts et de très bas, même.

Pourtant, depuis ce début d’année 2022, je la regarde déjà comme une année dont j’ai envie de garder précieusement le souvenir.

Ici, sur ce blog, je parle de mon histoire passée, de la violence, du trauma, de l’horreur et de ses conséquences sur ma vie actuelle. Mais, je parle peu du reste.

Evidemment, tout cela a fait partie de l’année écoulée. J’ai encore subi des retours en arrière dans ma dépression, des moments où j’avais envie que tout s’arrête tellement j’avais l’impression de ne pas être capable d’affronter la douleur que je traversais.

Ma génitrice a encore appuyé là où ça fait mal et continue à me blesser, encore et encore.

Ma santé a été assez vacillante. Le SEDh me joue quelques tours. D’autres examens sont à venir car on soupçonne des choses pas très joyeuses…

Mais, il y a aussi le reste.

D’abord, il y a de plus en plus de choses de mon histoire dont je peux parler sans m’effondrer. Et ça, c’est une bonne chose. Ca veut dire que ces éléments quittent ma mémoire traumatique pour venir dans ma mémoire intégrative. Et c’est bien LA raison principale de mes multiples thérapies.

Evidemment, il y a aussi ma famille, celle que je me suis construite. Mon époux, mes enfants. Mes ami.e .s. Mes frères et soeurs. Mes cousin.e.s. Mes oncles et tantes. Mon parrain.

A cela s’ajoute des choses qui peuvent paraître insignifiantes ou, du moins, peu importantes, mais qui ont eu un impact important pour moi, même si ce sont des choses dont on parle peu, surtout en publoc :  ma sexualité a beaucoup évolué. Je me sens en paix avec cette partie de moi. Mieux, j’ai senti comme une libération de plein de verrous. Des verrous dus à mes tramatismes, d’autres dus à mon éducation. D’autres encore dus à la société.

J’ai passé un temps certain à réfléchir à ce que représentait la sexualité pour moi. Surtout après tant d’années de fuite, tant d’années à me couper de mon corps et de ses envies.

Je ne prétends pas avoir des réponses universelles. Simplement, je pense avoir trouvé ce qui me convient. Avoir mis le doigt sur ce qui ne me convenait pas. Et avoir pris un chemin qui me rend beaucoup plus heureuse et m’épanouit, jours après jours. Et partager tout ça, ces réflexions et le reste, avec mon époux me comble de bonheur.

Et puis, cette année a été l’occasion de belles rencontres. Des personnes qui auront probablement un rôle important dans ma vie. Ce sentiment d’avoir croisé la route de gens avec qui j’ai quelque chose de beau à vivre.

Enfin, j’ai des projets plein la tête. J’ignore ce qui pourra se faire ou non. Un certain nombre de paramètres ne dépend pas de moi. Mais, je garde espoir de pouvoir vivre un jour de ce qui me rend heureuse :  lutter pour l’égalité et les droits de tous et toutes.

Nous voici à l’aube de 2022.

Je me souhaite une année au moins aussi riche que celle écoulée.

Je souhaite à tout ceux et toutes celles que j’aime beaucoup de bonheur, de santé, de puissance, de joie, d’amour, de richesse et de paix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *